Accueil du site > Centres de ressources > Espaces de travail > Actualités > 16/01/17 - Genre, travail, mobilités : regards croisés

16/01/17 - Genre, travail, mobilités : regards croisés

Le séminaire public de l’équipe de recherche GTM cette année intitulé « Genre, travail, mobilités : regards croisés » se tiendra au site Pouchet du CNRS. Il tentera de construire des rencontres entre des perspectives de recherche différents autour d’un thème spécifique par séance. Ainsi se développeront de nouvelles dynamiques de recherche déclenchées par ces rencontres inhabituelles.

Le séminaire public de l’équipe de recherche GTM cette année intitulé « Genre, Travail, Mobilités : Regards croisés » se tiendra au site Pouchet du CNRS . Il tentera de construire des rencontres entre des perspectives de recherche différents autour d’un thème spécifique par séance. Ainsi se développeront de nouvelles dynamiques de recherche déclenchées par ces rencontres inhabituelles. Au mois de Mai, il n’y aura pas de séance en raison du colloque Cresppa « Le genre comme pensée critique : Corps, Nation, Travail ».

Programme

  • Le 10/10/2016 : Séance inaugurale introduisant à la thématique du séminaire. Eleni Varikas (science politique, Université de Paris 8-GTM) : « Interdisciplinarité - transdisciplinarité ? », salle 255.

Il s’agit de proposer une réflexion sur les territoires disciplinaires, dont les bornes sont souvent aussi bien gardées - mais heureusement - aussi perméables que les frontières nationales.

Penser des rapports de pouvoir naturalisés ou rattachés à des rapports sociaux plus visibles et reconnus, amène à la quête, sans cesse déçue, d’une correspondance entre des questionnements qui surgissent de manière anarchique et imprévisible de l’hétérogénéité de l’expérience quotidienne de la recherche et de l’enseignement, et les méthodes, les catégories d’analyse, les questionnaires canoniques et les sources autorisées qui transforment ces questionnements en objets légitimes de recherche pour chacune des sciences sociales et humanise constituées. Inadéquation dont l’enjeu est moins l’interdisciplinarité – concept qui réaffirme parfois la pertinence des cloisons disciplinaires au moment même où il est censé l’interroger – que le décalage entre « l’impureté » de l’expérience humaine (et du langage qui l’exprime et lui donne du sens) et le purisme des sciences censées l’étudier et l’expliquer. Malgré ses appels à l’interdisciplinarité, c’est sur ce terrain commun de l’expérience qu’est revenue, et revient dans ses meilleurs moments, la recherche sur les femmes et le genre - mais aussi sur la "race", le fait colonial, la sexualité, pour explorer ce qui avait été omis ou marginalisé par les procédés d’abstraction qui accordent aux catégories scientifiques de chaque discipline leur validité "universelle".

Aborder dans une perspective transdisciplinaire ces éléments écartés, amène à prendre au sérieux le verdict sévère de l’école de Francfort : les sciences humaines trahissent en effet "la promesse faite à l’esprit humain" quand elles traitent ces fragments de l’universel comme "contingents, insignifiants et irrationnels", ou, quand elles classent l’injustice sociale "dans la catégorie de faits bruts" inaccessibles au jugement de valeur.

Eleni Varikas est professeure émérite à l’Université Paris 8 et membre de l’équipe Cresppa-GTM.

  • Le 21/11/2016 : « Classes sociales, transclasses et classisme » avec Chantal Jaquet (philosophie, Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne) et Andreas Kemper (sociologie, Duisburger Institut für Sprach- und Sozialforschung (DISS), Allemagne), salle des conférences.
  • Mardi, le 06/12/2016 : « Extrême droite, genre et politiques sexuelles » avec Raphaël Challier (sociologie, Université Paris 8-GTM) et Cornelia Möser (études genre, GTM-CNRS), salle 124.
  • Le 16/01/2017 : Journée d’études « Le travail ouvrier hors des usines. Conditions de travail et d’emploi, identités, rapports sociaux », organisée par Fabien Brugière (sociologie, GTM) et Sabine Fortino (sociologie, Université Paris Nanterre-GTM), salle des conférences, 8h30-18h.
  • Le 06/02/2017 : « Qu’est-ce qu’un bon travail et pour qui ? » avec Myriem Auger (sociologie, GTM), Mi-ae Lee (sociologie, GTM), Efthymia Makridou (sociologie, GTM) et Mariana Stelko (sociologie, GTM), discutante : Helena Hirata (sociologie, GTM-CNRS), salle 159.
  • Le 06/03/2017 : « Épistémologies de la domination et de la résistance » avec Franck Freitas (science politique, Université Paris 8-GTM), Malek Bouyahia (science politique, Université Paris 8-GTM) et Danièle Kergoat (sociologie, GTM-CNRS), salle des conférences.
  • Le 24/04/2017 : « Circulation des idées dans l’Atlantique noire » avec Robert Reid-Pharr (littérature et anglais, City University of New York), Khary Polk (black studies and gender studies, Amherst College) et Franck Freitas (science politique, Université Paris 8-GTM), salle des conférences.
  • Le 19/06/2017 : « Les concepts d’‘expérience’, ‘agency’ et ‘projet’ au regard des migrations » avec Jane Freedman (sociologie, Université Paris 8, GTM), Helena Hirata (sociologie, GTM-CNRS), Pascal Sebille (démographie, Université Paris Nanterre-GTM) et Albena Tcholakova (sociologie, GTM), salle des conférences.

LIEUX

CNRS, 59/61 rue Pouchet, Cedex 17 Paris, France (75849)

Plus d’informations et inscription ici

Programme à télécharger

À télécharger