Accueil du site > Centres de ressources > Développement durable > Documentation > La mise en politique de la transition énergétique : la durabilité à l’épreuve (...)

La mise en politique de la transition énergétique : la durabilité à l’épreuve des conflits de temporalités

1er janvier 2018,

Temporalités, n°28, Approches temporelles du développement durable, 2018.

| Articles scientifiques

"La notion de transition énergétique est aujourd’hui l’une des figures de proue du concept plus général de développement durable. Elle est marquée par la double temporalité de l’urgence de sa mise en œuvre et du temps long (celui du climat) dont elle se réclame. La mise en politique de cette transition génère des conflits – notamment autour des grands projets d’infrastructures – que cet article analyse en cherchant à croiser les temporalités et les échelles d’action des différents acteurs impliqués. Il met en évidence un certain nombre de tensions qui existent entre urgence climatique et durabilité dans la mise en politique de la transition énergétique, mais aussi la complexité des temporalités dont se réclament les acteurs, qui s’emboîtent, se contredisent parfois et peuvent être source de conflit. Le propos s’articule en trois temps, organisés autour des échelles européennes, nationales et locales de la transition énergétique. Trois terrains viennent étayer les analyses proposées : une enquête auprès du réseau européen des gestionnaires de réseaux d’électricité (ENTSO-E) chargé du plan d’investissement dans les réseaux de transports d’électricité, l’étude des conflits liés à l’implantation des énergies marines renouvelables en France et un cas d’étude grec sur les conflits liés à des projets de parcs éoliens en Crête."

PLAN DE L’ARTICLE

L’urgence de la transition énergétique à l’échelle européenne : une vision institutionnelle pensée et opérée sur le temps « long » ?

  • Un cadre institutionnel et législatif pensé par l’U.E, à l’échelle européenne et sur le temps long
  • Les évolutions à long terme du réseau de transport d’électricité, un conflit entre une échelle d’analyse européenne et un espace d’action local ?

Les politiques de transition énergétique à l’échelle nationale : le primat contesté du temps court ?

  • L’espace d’action national : une accélération du temps législatif
  • L’échelle d’action nationale : les stratégies d’accélération des projets pour éviter les conflits locaux ?

La mise en œuvre de la transition énergétique à l’échelle locale : une contestation de la durabilité des projets à long terme

  • L’urgence climatique face à la durabilité environnementale sur les territoires des projets
  • L’urgence climatique face au développement socio-économique local

Conclusion

Voir en ligne : le texte intégral sur le site de la revue Temporalités

Texte intégral / résumé

Langue de l’ouvrage