Accueil du site > Centres de ressources > Développement durable > Documentation > Formes et enjeux sociotechniques du périurbain durable

Formes et enjeux sociotechniques du périurbain durable

Comparaison de Bimby et du New Urbanism
23 septembre 2016,

Thèse de doctorat de l’Université Grenoble Alpes en Architecture effectuée au sein de l’École Doctorale Sciences de l’Homme, du Politique et des Territoires et du laboratoire Cultures constructives sous la direction d’Anne Coste. Thèse soutenue le 23 septembre 2016.

| Travaux universitaires

"Dans ce travail nous cherchons à comprendre comment les conditions de projet du renouvellement périurbain modifient les structures de la production de l’habitat périurbain. Le développement durable qui a progressivement gagné toutes les sphères de l’action publique s’attache plus récemment à reconsidérer les modèles de développement d’habitat du périurbain. Dans ce contexte, nous comparons deux pratiques professionnelles récentes, française et américaine, qui reconfigurent le système de production de l’habitat périurbain."

"Pour mettre cette reconfiguration en évidence nous déployons une réflexion en trois temps. D’abord, nous constatons que ces deux pratiques entrainent une évolution effective des formes urbaines et architecturales. Au prisme de la notion de transition, introduite par la théorie des systèmes sociotechniques, nous montrons qu’au-delà de l’évolution typomorphologique constatée, les logiques de projet de Bimby et du New Urbanism sous-tendent l’implication d’un pluralisme d’acteurs bénéfique. Ensuite, nous présentons et analysons les processus de design charrette et de micro-conception par lesquels les deux pratiques étudiées visent à répondre aux besoins d’une collectivité locale en impliquant une variété d’acteurs. Dans cette partie nous évaluons le degré d’influence des participants sur l’évolution des formes constatée plus tôt. Enfin, par la comparaison nous caractérisons des logiques de projet, des logiques de contrôle ainsi que des figures de l’appropriation par lesquelles le jeu d’acteurs que nous mettons en évidence poursuit une vision durable du périurbain. Nous précisons également les définitions de la co-conception et de la coproduction comme des approches de la médiation situées en amont et en aval des structures de production classiques. Les résultats de cette recherche contiennent plus particulièrement la modélisation des logiques de projet de Bimby et du New Urbanism, la modélisation du système de production de l’habitat périurbain durable, et la modélisation du renouvellement périurbain."

PLAN DE LA THESE

Partie I : Envisager le tournant durable du périurbain

  • Chapitre 1 : Enjeux contextuels et définitionnels du périurbain durable
  • Chapitre 2 : Gouvernance périurbaine — quelle stratégie pour penser le renouvellement périurbain ?
  • Chapitre 3 : Bimby et le New Urbanism — des pistes de réflexion pour un tournant durable du périurbain ?
  • Chapitre 4 : Construction du dispositif de recherche — comment étudier l’impact socio-spatial de pratiques récentes visant un renouvellement durable du périurbain ?

Partie II : Analyse typomorphologique et enquêtes de terrain

  • Chapitre 5 : Vers une généalogie du périurbain
  • Chapitre 6 : Les design charrettes, mode d’intervention du New Urbanism
  • Chapitre 7 : Les ateliers de micro-conception, mode d’intervention de Bimby

Partie III : Analyse comparée des modalités d’action et prospective pour la ville durable

  • Chapitre 8 : L’appropriation comme condition de la durabilité du périurbain
  • Chapitre 9 : L’influence des logiques d’action de la médiation sur la reconfiguration des systèmes de production de l’habitat individuel
  • Chapitre 10 : Vers un modèle pour le renouvellement périurbain français

Voir la thèse en ligne sur le site de TEL archives ouvertes

Texte intégral / résumé

Langue de l’ouvrage