Accueil du site > Centres de ressources > Développement durable > Documentation > Vers une gestion renouvelée du littoral nord-ouest européen

Vers une gestion renouvelée du littoral nord-ouest européen

Des ingénieurs néerlandais, anglais et français de plus en plus ”verts” ?
9 juillet 2014,

Thèse de doctorat de l’Université Paris 1 en Sciences de l’Homme et Société, Géographie effectuée au sein de l’UMR PRODIG (Pôle de Recherche pour l’Organisation et la diffusion de l’Information Géographique) sous la direction de Lydie Goeldner-Gianella. Thèse soutenue le 9 juillet 2014.

| Travaux universitaires

"Qu’ils soient néerlandais, anglais ou français, les ingénieurs du génie civil ont toujours fait autorité en matière d’aménagement du littoral. A travers la recherche constante d’innovations techniques, ils ont contribué à modeler le littoral – voire à le créer de toute pièce aux Pays-Bas – et imposé une vision techniciste de ce territoire entre terre et mer. Le tournant écologique et social qui a caractérisé les années 1970 a remis en question cette vision imposée par les ingénieurs, créant un véritable bouleversement pour la profession."

"Cette étude comparée tente d’expliquer comment les ingénieurs se représentent aujourd’hui le littoral qu’ils aménagent, et comment, en concertation avec d’autres scientifiques, ils élaborent désormais des solutions innovantes en adéquation avec une gestion intégrée du littoral. Il ressort que l’opposition entre vision linéaire et statique du littoral, longtemps imputée aux ingénieurs, et celle, plus large et systémique, généralement attribuée aux autres scientifiques, s’estompe. Des différences culturelles entre les trois pays semblent plus pertinentes pour expliquer les avancées observées. Par ailleurs, les ingénieurs semblent être en train de dépasser et de s’approprier le mouvement « vert » des dernières décennies pour saisir de nouvelles opportunités, tant professionnelles que territoriales."

SOMMAIRE

Introduction générale

  • Pourquoi s’intéresser aujourd’hui au rôle des ingénieurs dans la gestion du littoral ?
  • Les apports d’une approche géographique dans l’étude d’un acteur particulier du territoire littoral

Partie 1 : Quand les ingénieurs en charge de la gestion côtière sont-ils apparus ?

  • Chapitre 1 : De la mer au littoral, de l’engigneor à l’ingénieur : définition et évolution des notions mobilisées
    • I. Le « littoral » : un objet territorial complexe
    • II La « gestion du littoral » : importance des termes employés et des échelles de
    • réflexion
    • III. L’implication ou le « rôle » des ingénieurs
  • Chapitre 2 : Des ingénieurs hydrauliciens garants de la sécurité face aux tempêtes du nord-ouest européen
    • I. Le rôle durable des ingénieurs dans l’histoire de l’aménagement du littoral nord-ouest européen
    • II. Trois pays, un contexte climatique commun ?
  • Chapitre 3 : Objectifs et méthodologie
    • I. Objectif 1 : analyser les pratiques des ingénieurs
    • II. Objectif 2 : analyser les formations des ingénieurs
    • III. Objectif 3 : recueillir et analyser les représentations mentales des ingénieurs

Partie 2 : Confrontation des discours et des pratiques des ingénieurs de plus en plus "verts" ?

  • Chapitre 4 : Constat : la recherche d’un littoral plus "vert"
    • I. Évolution des techniques utilisées par les ingénieurs à l’échelle du site
    • II. Évolution des techniques utilisées par les ingénieurs à l’échelle de l’ouvrage :
    • l’exemple de la digue
  • Chapitre 5 : De plus en plus d’environnement dans les discours des ingénieurs
    • I. Une forte homogénéité des discours consacrés au littoral
    • II. … plus ou moins teintée de vert toutefois

Partie 3 : Entre peur des tempêtes et amélioration des connaissances scientifiques : un éventail des facteurs explications

  • Chapitre 6 : Tournant écologique et social
    • I. Moteurs et évolution du mouvement écologique en Europe
    • II. Le barrage de l’Escaut oriental ou le turning point des Pays-Bas
    • III. Une évolution certaine mais plus diffuse en Angleterre et en France
  • Chapitre 7 : Une évolution scientifique et pédagogique à la fois moteur et conséquence du tournant écologique et social
    • I. Amélioration et partage des connaissances scientifiques sur la dynamique littorale
    • II. Une évolution récente du contenu de la formation initiale des ingénieurs
    • III. Incertitudes scientifiques face au réchauffement climatique : une prise en
    • compte propre à chaque pays
  • Chapitre 8 : Orientations politiques et contraintes économiques
    • I. Attitudes adoptées par les gouvernements néerlandais, anglais et français face
    • aux tempêtes les plus sévères du XXe siècle
    • II. Au-delà de la !volonté politique, le rôle des ingénieurs dans la maîtrise des coûts

Partie 4 : Nouvelles perspectives pour les ingénieurs

  • Chapitre 9 : Des ingénieurs en perte de vitesse ?
    • I. Trouver sa place en tant qu’ingénieur, dans la concertation
    • II. Une ouverture de postes clés à des non ingénieurs
  • Chapitre 10 : Nouveaux objectifs de gestion, nouveaux rôles des ingénieurs ?
    • I. Des ingénieurs du génie civil au service des écosystèmes ?
    • II. Un renouvellement de la réflexion des ingénieurs sur la complexité,
    • l’incertitude et la mobilité

Conclusion générale

  • Des ingénieurs toujours innovants mais de plus en plus "verts" Du "vert clair" au vert franc : une question d’influences culturelles
  • Une formidable évolution des ingénieurs du génie civil
  • Nouvelles pistes de recherche envisagées : comment habiter le littoral de demain ?

Accéder à l’intégralité de la thèse depuis le site Tel archives ouvertes