Accueil du site > Centres de ressources > Développement durable > Documentation > Les concepteurs en agence d’architecture, d’urbanisme et de paysage à (...)

Les concepteurs en agence d’architecture, d’urbanisme et de paysage à l’épreuve du développement durable

12 novembre 2015,

Thèse de doctorat de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense en Aménagement de l’espace, Urbanisme, effectuée au sein de l’École doctorale Milieux, cultures et sociétés du passé et du présent sous la direction de Marie-Hélène Bacqué et Frédéric Dufaux. Thèse soutenue le 12 novembre 2015.

| Travaux universitaires

"Cette thèse interroge la manière dont le développement durable est saisi par les concepteurs en agence d’architecture, d’urbanisme et de paysage. Elle analyse ce que les tentatives d’appropriation disent du fonctionnement de telles organisations, de leur place dans le processus de projet, et de la diversité des valeurs qui peuvent s’y développer. Basé sur l’observation in situ d’une agence parisienne d’une vingtaine de personnes entre 2010 et 2013, notre travail définit trois axes de recherche autour : des approches, contenus et statuts accordés au développement durable par les concepteurs ; des systèmes de valeurs portés par les concepteurs et leur évolution à l’épreuve du développement durable ; des compétences et du rôle des concepteurs dans la fabrique urbaine au prisme du développement durable."

"La démonstration met en lumière la diversité des approches et statuts accordés à celui-ci. Les compétences apparaissent comme un enjeu d’appropriation cognitive et opérationnelle, mais aussi de concurrence interprofessionnelle. En outre, les concepteurs s’appuient sur des systèmes de normes et de valeurs répondant aux logiques parfois contradictoires des mondes « marchand », « industriel », « civique », de « l’opinion », et de « l’ inspiration » (Boltanski, Thévenot, 1991). Les tentatives d’appropriation du développement durable renforcent plus qu’elles ne transforment les tensions entre ces logiques. Cette thèse vise à enrichir la connaissance des mécanismes d’appropriation du développement durable par les acteurs de l’aménagement et de l’urbanisme. Elle participe à la compréhension des modes de fonctionnement d’un acteur particulier : le concepteur appréhendé dans le collectif de l’agence."

SOMMAIRE

Partie 1. Cadre méthodologique et outils théoriques

  • Chapitre 1. Une méthode inductive et réflexive
  • Chapitre 2. Les pratiques professionnelles,adaptations individuelles et collectives face aux exigences internes et externes des AAUP

Partie 2. Les pratiques quotidiennes à l’épreuve du développement durable

  • Chapitre 3. Le développement durable dans les réponses à appel d’offre : jeux sémantiques, jeux de compétences, jeux de statuts
  • Chapitre 4. Le développement durable dans les concours : outil périphérique de conception
  • Chapitre 5. Du projet au territoire : moments et lieux d’apprentissage

Partie 3. Les discours internes face au développement durable : valeurs, cadres cognitifs et systèmes d’acteurs requestionnés ?

  • Chapitre 6. Attentes diverses et contradictoires à l’égard du développement durable : les ateliers de travail
  • Chapitre 7. Positionnements et valeurs des concepteurs face au développement durable : consensus, divergences et polarités
  • Chapitre 8. La chaîne de production urbaine questionnée par le développement durable ?

Accéder à l’intégralité de la thèse depuis le site TEL

Texte intégral / résumé

Langue de l’ouvrage