Accueil du site > Centres de ressources > Développement durable > Documentation > Comment l’innovation peut contribuer à une dynamique de transition écologique (...)

Comment l’innovation peut contribuer à une dynamique de transition écologique ?

Le cas de l’industrie du recyclage
13 décembre 2018,

Thèse de doctorat de l’Université Paris Saclay en Sciences de l’homme et de la société, effectuée au sein de l’École polytechnique au sein du Centre de recherche en gestion (i3-CRG) sous la direction de Florence Charge-Duboc. Thèse soutenue le 13 décembre 2018.

| Travaux universitaires

"La transition vers un modèle durable de société peut être impulsée et pilotée grâce à des politiques publiques et favorisée par l’innovation. Pour autant, elle suppose des transformations qui dépassent largement l’innovation technologique à proprement parler. Or ces dynamiques de transition restent encore peu étudiées."

"Nous avons choisi d’analyser en profondeur deux cas d’innovation dans le secteur du recyclage. Nous mobilisons l’approche sociotechnique de la transition (Geels, 2002, 2011) pour éclairer les processus à l’œuvre et les dynamiques enclenchées. Cette perspective articule trois niveaux : le paysage, le régime sociotechnique et la niche sociotechnique. La niche sociotechnique constitue un espace qui permet d’initier des transformations et dans lequel l’innovation se développe de manière privilégiée. Des projets concrets peuvent y éclore et se consolider, protégés de la sélection du régime sociotechnique. Nous nous intéressons aux mécanismes de diffusion de la niche et aux transformations que cette dernière suscite au niveau du régime. Nous discutons certaines de ces notions à partir du matériau empirique constitué. Nous proposons notamment de distinguer les différents types d’intermédiaires de transition, qui contribuent à établir ce lien entre niche et régime."

SOMMAIRE

  • Chapitre 1 : Les enjeux du recyclage
    • Section 1 : Le point de vue des recycleurs
    • Section 2 : Le point de vue de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME)
    • Section 3 : L’organisation du secteur en filières REP
  • Chapitre 2 : Revue de littérature
    • Section 1 : Transition et innovation
    • Section 2 : L’évaluation du changement provoqué par le projet d’innovation
    • Section 3 : Le rôle des intermédiaires de transition
    • Section 4 : Le concept de filière
    • Section 5 : Gaps identifiés dans la littérature et question de recherche
  • Chapitre 3 : Posture de chercheur et choix méthodologique
  • Chapitre 4 : Le projet Valomouss
  • Chapitre 5 : Analyse de Valomouss
    • Section 1 : Comment le projet VM influe-t-il sur la transformation du régime ?
    • Section 2 : Dans le cas d’un projet d’innovation dans le secteur du recyclage, quelles sont les contributions des intermédiaires de transition aux processus et aux rôles de la niche transverse ?
  • Chapitre 6 : Le projet Circuplast
  • Chapitre 7 : Analyse du cas Circuplast
    • Section 1 : Quel est le processus d’émergence et de structuration de la niche quand elle est initiée par un entrepreneur innovateur ?
    • Section 2 : Dans le cas d’une niche créée à l’initiative d’un entrepreneur innovateur, quelles sont les contributions des intermédiaires de transition aux processus caractéristiques de la niche et au soutien de l’innovation ?
  • Chapitre 8 : Contributions, limites et pistes de recherches

Voir l’intégralité de la thèse sur le site Hal Archives ouvertes

Texte intégral / résumé

Langue de l’ouvrage