Accueil du site > Centres de ressources > Développement durable > Actualités > 03/06/20 - Appel à communications - Colloque international "Devenir (...)

03/06/20 - Appel à communications - Colloque international "Devenir paysagiste"

Appel à communications dans le cadre du colloque international : "Devenir paysagiste. Histoire et évolution d’une formation au paysage et au projet de paysage" organisé par l’École nationale supérieure de paysage de Versailles-Marseille en mai-juin 2021.

"L’enseignement du paysage et du projet de paysage a connu une évolution qui reste mal connue, même si dans les écoles supérieures de paysage et d’architecture, des enseignants chercheurs en France et en Europe (ECLAS) se sont penchés sur ce sujet depuis quelques années. Au sein de l’École nationale supérieure de paysage de Versailles, a été mise en place récemment une mission « Archives et fonds anciens » permettant de redécouvrir et valoriser les archives de l’enseignement. Dans ce contexte, un petit groupe d’enseignants et de chercheurs a proposé de revenir sur la question et d’organiser en 2021, à l’occasion de la Biennale de l’Architecture et du Paysage d’Ile-de-France, un colloque de deux jours destiné à améliorer et valoriser les connaissances sur les formations au paysage et au projet de paysage (landscape architecture) en France et en Europe ; sans oublier des pays d’autres continents."

OBJET

"L’enjeu de l’enseignement du paysage est tout d’abord de former des paysagistes (concepteurs) ayant les capacités d’intervenir par le projet aux différentes échelles spatiales et temporelles de la conception de l’espace ; il est également de renouveler les méthodes de conception et d’aménagement en introduisant la dimension sensible, c’est-à-dire en tenant compte des sensibilités sociales et culturelles aux paysages à travers le prisme de la représentation culturelle, de la construction et de la négociation des subjectivités. En outre, le passage de l’échelle du jardin à celle du territoire pose la question des méthodes d’analyse et d’intervention pour aboutir à un projet de paysage qui réponde aux grands défis actuels planétaires, le réchauffement climatique et l’érosion de la biodiversité notamment. Par ailleurs, un troisième enjeu réside dans la capacité de cet enseignement à s’insérer dans la recherche et l’innovation. Celles-ci sont en effet indispensables pour apporter de nouvelles connaissances et de nouveaux savoir-faire, et pour former des enseignants-chercheurs de haut niveau, ayant la possibilité de diriger des thèses de doctorat ou des habilitations à diriger des recherches (HDR). Un autre enjeu réside dans la relation avec les architectes qui, dans plusieurs pays européens, sont chargés de l’enseignement du paysage et du projet de paysage. Un dernier est celui d’inventorier les sources existantes pour une histoire de l’enseignement et de conserver la mémoire des témoins de cette histoire. C’est dire que ces enjeux sont multiples. Ce sera l’un des objectifs du colloque de permettre de comparer les formations et les recherches historiques sur l’enseignement du paysage et du projet de paysage en Europe et au-delà."

AXES

  • L’histoire des formations des paysagistes avant la fin de la Seconde Guerre Mondiale
    "Le passage de l’échelle du jardin à celle du territoire en tant que paysage est apparu en Europe, on le sait, au XIXe siècle. En s’inscrivant dans cet axe historique, les interventions chercheront à préciser le contexte politique, social et culturel dans lequel ces premières formations ont vu le jour. Comment la question des formations aux métiers du jardin et de l’horticulture est passée dans l’enseignement pratique, puis institutionnel aussi bien à partir des écoles d’architecture que des écoles d’horticulture ou d’agronomie, publiques et privées. Comment les élèves et les enseignants ont été recrutés, les titres professionnels et les diplômes délivrés ? Comment les organisations professionnelles ont joué un rôle dans le développement des formations ? Comment les modèles internationaux d’aménagement des espaces publics urbains et les politiques publiques ont induit de nouvelles institutions de formation en Europe et en Amérique du Nord ? Comment les contextes historiques et culturels, géopolitiques, économiques et sociaux, ont marqué les premiers cadres pédagogiques des formations paysagistes ?"
  • L’évolution des formations de paysagistes après 1947 et jusqu’à aujourd’hui
    "[...] Le second axe du colloque sera donc consacré à cette période allant de 1945 (ou 1947) à aujourd’hui. En décrivant en particulier, dans les différentes écoles et universités, l’évolution des formations des démarches d’enseignement, notamment d’ateliers de projet de paysage. Comment les programmes de formations ont-ils été pensés et pour quels diplômes ? Quels modèles de formation, issus de l’architecture, de l’urbanisme, de la géographie ou de l’ingénierie ont été utilisés ? Comment les élèves et les enseignants ont-ils été recrutés, les titres professionnels et les diplômes délivrés ? Comment les organisations professionnelles et les politiques publiques ont-elles joué un rôle dans le développement des formations ? Comment la commande publique et la demande sociale de paysage ont-elles fait évoluer les contenus pédagogiques des formations ? [...]"
  • La contribution des disciplines et de l’interdisciplinarité à la formation des professionnels du paysage et du projet de paysage
    "Le troisième axe aura pour objectif principal d’analyser et comparer les méthodes d’enseignement du paysage par les autres disciplines telles que les arts plastiques, les (bio)technologies, la géographie physique et sociale, l’histoire notamment des jardins et de la ville, l’anthropologie sociale et culturelle, la sociologie, les sciences écologiques et de l’environnement, la philosophie .... Une attention particulière sera portée à l’architecture dont les méthodes présentent une similarité avec celles du paysagisme, mais en même temps des différences essentielles que les contributions pourront analyser. Ces dernières devront porter sur ces méthodes et sur les questions posées par la place donnée à ces autres spécialistes dans l’élaboration des projets de paysage et dans la construction de la notion de paysage. [...]"

INFORMATIONS PRATIQUES

Date limite d’envoi : le 3 juin 2020

Adresse d’envoi : colloque-formations@ecole-paysage.fr

Modalités : propositions de 2500 caractères espaces compris

PDF - 117.5 ko
Appel à communications