Accueil du site > Centres de ressources > Démarches participatives > Documentation > Démarches paysagères participatives : hybrider les logiques paysagères et (...)

Démarches paysagères participatives : hybrider les logiques paysagères et territoriales pour appuyer la territorialisation

Une enquête pragmatique sur les transformations institutionnelles et sociales dans les Parcs Naturels Régionaux de Rhône-Alpes
26 mars 2019,

Thèse de doctorat de l’Université Grenoble Alpes en Aménagement de l’espace, Urbanisme effectuée au sein du Laboratoire Pacte (UMR 5194) dans l’École Doctorale Sciences de l’Homme, du Politique et du Territoire sous la direction de Jacques Lolive et Romain Lajarge. Thèse soutenue le 26 mars 2019.

| Travaux universitaires

"Cette thèse porte sur l’innovation paysagère dans et par les Parcs naturels régionaux (PNR) de la région Rhône-Alpes. Le paysage y est considéré comme une matérialité en projet, négocié dans des processus d’interactions entre des individus pris dans des logiques d’action distinctes. Nous démontrons comment les chargés de mission des PNR inventent à partir de démarches participatives paysagères une manière originale d’hybrider deux des formes que prennent ces régimes d’action : la logique territoriale et la logique paysagère. Ce processus contribuerait à favoriser la territorialisation des nouvelles Communautés de communes."

"L’originalité de cette thèse repose sur la posture pragmatique qui y est adoptée : les démarches paysagères participatives sont analysées au cours même de leur expérimentation : elles prennent la forme d’une enquête telle que la définit John Dewey, transformatrice des mondes en même temps qu’elle transforme leurs enquêteurs."

SOMMAIRE

  • Partie 1 : Cadre problématique. Hybrider logique paysagère et logique territoriale dans différents cadres d’intervention. La démarche paysagère participative (DPP) comme enquête pragmatique
    • Chapitre 1. Le paysage comme logique : la pensée pragmatique pour définir le projet de paysage
    • Chapitre 2. Les Parcs naturels régionaux : une capacité à s’adapter et à mettre en lien différents régimes d’action
    • Chapitre 3. L’ingénierie participative comme modélisation d’une hybridation entre logique paysagère et logique territoriale
    • Chapitre 4. Méthodologie pour une recherche pragmatique dans le réseau des PNR de Rhône- Alpes : l’organisation de la thèse
  • Partie 2 : Cadrage des turbulences générées par les dispositifs participatifs des CM/BE : Les Missions paysagères participatives cadrées (MPPc)
    • Chapitre 5. Turbulences diffusées par les CM : la typicité de l’ingénierie participative dans les MPP
    • Chapitre 6. L’éthique professionnelle : boussole pour l’action en situation turbulente
    • Chapitre 7. Comment les CM/BE innovent en situation « turbulente » : 4 études de MPP intercommunales
  • Partie 3 : Transformation des MPP par la capacité créative du public - les MPP débordantes (MPPd)
    • Chapitre 8. Typologie des « hybridations débordantes » - les MPPd comme modélisation interprétative
    • Chapitre 9. Trois pistes pour tendre vers une trajectoire de l’innovation paysagère qui enracine le projet

Lire l’intégralité de la thèse en ligne sur le site Tel archives ouvertes

Texte intégral / résumé

Langue de l’ouvrage

mots-clés Démarches participatives