Accueil du site > Les auteurs > Gordo Gregorio, Paula

Paula Gordo Gregorio

Doctorante, DPEA, Architecte DE

- Doctorant :"La synthèse architecturale en BIM : nouvelles interprofessionnalités et exploitation des données informatisées après la livraison", dir. : Véronique BIAU, Laboratoire Espaces Travail (ENSAPLV) UMR CNRS LAVUE 7218, et co-dir. : François GUENA,MAACC - Laboratoire de Modélisations pour l’Assistance à l’Activité Cognitive de la Conception. ED du CNAM, depuis 2018. Thèse en CIFRE au sein de l’entreprise ALTO Ingénierie.
- DPEA Recherches en architecture "Les enjeux du BIM selon les acteurs de la construction et de l’aménagement" à l’ENSAPLV, Paris, 2016-2017.
- Architecte assistante BIM chez Jean Paul Viguier 2016-2017
- Diplôme Master en Architecture à l’École d’Ingénierie et d’Architecture (Saragosse, Espagne), 2015
- Architecte DE, diplômée de l’École d’Ingénierie et d’Architecture (Saragosse, Espagne), 2013.

La thèse interroge la manière dont le BIM (Building Information Management) est saisi par les différents acteurs qui interviennent tout au long de la vie d’un édifice, de sa conception à sa gestion. Nous adoptons la définition managériale du BIM, c’est- à-dire comme « processus de gestion du projet, à travers des outils tels que la maquette numérique, le management de l’information et des acteurs » [1]. Ce travail a pour objectif l’analyse de la mise en œuvre des applications des technologies BIM par les divers acteurs de la conception, la construction et la gestion immobilière dans la synthèse des projets d’architecture et d’aménagement. Nous pouvons définir la synthèse comme : « l’opération intellectuelle par laquelle on réunit en un tout cohérent, structuré et homogène divers éléments de connaissance concernant un domaine particulier » [2] ; dans notre cas, la synthèse concerne les connaissances sur un édifice, assemblées sous forme de données numériques dans le fichier BIM. La notion de management renvoie à la gestion des informations. Les données du bâtiment (matériaux, calculs d’énergie, occupation, fonctionnement des installations, dimension etc.) sont très utiles ; cependant il faut que les différents intervenants synthétisent correctement cette matière dans la maquette numérique, et élaborent des processus qui garantissent une bonne exploitation finale de la maquette. Il existe déjà des études qui ont analysé le BIM d’un point de vue plus technique[3] [4] [5] , ou associé à un type d’acteur (maîtrise d’œuvre[6], maîtrise d’ouvrage, développeurs[7] etc), souvent, en traitant du BIM en tant que « Building Information Modeling ». Dans notre travail, il s’agit de comprendre les relations de tous les acteurs avec les différents rôles de gestion dans toutes les phases du projet. Le but final de ce projet sera donc l’étude du BIM depuis la conception jusqu’à la livraison, et l’analyse

des possibilités et des problématiques issues de la gestion de la maquette finale pour ses utilisateurs. L’introduction des technologies BIM dans le monde de la construction est concomitante de la montée d’exigences sociales, environnementales, politiques, économiques, etc. Nous envisageons d’identifier ces thématiques à travers l’étude de la phase de conception, où les différents enjeux vont émerger et où le jeu des interprofessionnalités va générer différentes organisations et méthodologies de travail qui se matérialisent en maquettes numériques pour l’exploitation des bâtiments. Notre questionnement de recherche est focalisé sur trois aspects :

- Les nouvelles interprofessionnalités liées aux phases de synthèse en BIM. Quelle a été la modification du rôle des acteurs et l’émergence de nouveaux métiers ?

- La construction de méthodologies de travail selon les différents enjeux des protagonistes en présence pendant ces phases,

- L’exploitation de la maquette finale comme résultat du processus de synthèse en BIM, pour satisfaire les objectifs de performance initiaux. Quel est le rôle des utilisateurs finaux du projet dans la synthèse en BIM ? Les acteurs de la conception et de la réalisation envisagent-ils la création de maquettes de synthèse en BIM dédiées à l’exploitation après la livraison du projet ? Dans le contexte de la synthèse en BIM, nous allons analyser la manière dont la pratique du projet instrumenté par les dispositifs numériques a bouleversé les stratégies de conception [8], de construction et comment ils peuvent prochainement modifier les pratiques de la maintenance et de l’exploitation immobilière. Nous situerons nos analyses dans l’histoire des méthodologies et des apprentissages des NTIC dans le milieu de la maîtrise d'œuvre, depuis les débuts de la conception assistée par ordinateur (CAO) jusqu’au BIM [9]. Les enjeux des intervenants seront étudiés, d’une part, en fonction de l’influence des systèmes économiques [10], politiques et industriels [11] actuels et d’autre part, en rapport avec la question socio- environnementale dans la fabrication architecturale et urbaine des projets en BIM. 

[1] Une des 3 définitions retenues par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (2014) « Manuel BIM théorie et applications » [2] Selon la définition du dictionnaire Larousse de la Langue Française 2017. [3] Kensek K., Cuba J.A., Delcambre B., Mabire C., (2015) « Manuel BIM Théorie et applications ». Eyrolles, collection Blance BTP [4] Tolmer, C., Castaing C., Diab Y., Morand D., (2017) “Adapting LOD definition to meet BIM uses requirements and data modeling for linear infrastructures projects : using system and requirement engineering”. Doi : 10.1186/s40327-017-0059-9 [5] Kim K., Cho. Y, Park M., (2016) “Building Information Modeling for Temporary Structure Planning and Safety Analysis.” Doi : 10.13161/kibim.2016.6.2.012 [6] Ding Z., Zuo J., Wu J., Wang J., (2015), “Key factors for the BIM adoption by architects : A China study”. Engineering Construction & Architectural Management, pp. 732-748 [7] Azhar S.,(2011) “Building information modeling (BIM) : Trends, benefits, risks, and challenges for the AEC” industry. American Society of Civil Engineers. Doi : 10.1061/(ASCE)LM.1943- 5630.0000127 [ 8] Callon M., (1996) « Le travail de la conception en architecture ». Les Cahiers de la recherche architecturale, n°37 Situations, pp. 25-35 [9] Celnik O. (2015) « De la maquette numérique au BIM ». Eyrolles, Paris [10] McGraw-Hill, (2010) “The Business Value of BIM in Europe”. Smart Market Report, McGraw-Hill Construction [11] Boltanski L., Chiapello E., (2011) « Le nouvel esprit du capitalisme ». Gallimard

Gordo Gregorio, Paula