Accueil du site > Centres de ressources > Développement durable > Documentation > Fabrication et usage des écoquartiers français

Fabrication et usage des écoquartiers français

Éléments d’analyse à partir des quartiers De Bonne (Grenoble), Ginko (Bordeaux) et Bottière-Chénaie (Nantes)
28 juin 2012,

Thèse de doctorat en Géographie, Aménagement et Urbanisme de l’Institut National des Sciences Appliquées de Lyon, École Doctorale 483 Sciences Sociales, réalisée au laboratoire EVS - Environnement Ville Société, sous la direction de Jean-Yves Toussaint, juin 2012, Cote LET : UA 928

| Travaux universitaires

Contrairement aux communautés écologiques pionnières et militantes (années 70/90) ainsi qu’aux premiers écoquartiers nord-européens pilotés par les collectivités lors de grands évènements médiatiques (milieu des années 90), les écoquartiers français relèvent de l’intégration progressive des préceptes de la ville durable au sein des modes de production ordinaires de l’urbain (années 2000).

A ce titre, ils consistent à fabriquer dans un cadre émancipé du militantisme et de l’expérimentation de nouveaux aménagements (espaces verts rustiques, voiries douces, etc.) et de nouvelles constructions (isolation par l’extérieur, ventilation double-flux, sols écologiques, etc.) en adéquation avec les principes de durabilité. Cette tentative de généralisation de techniques innovantes au sein de la fabrication urbaine française s’accompagne alors d’une myriade de dispositifs éducatifs à destination des travailleurs du projet et futurs habitants du quartier. Ces outils consistent à inculquer aux différents publics ciblés les nouveaux savoir-faire et savoir-vivre nécessaires à la mise en œuvre et au fonctionnement des techniques écologiques. Ainsi, les usages sociaux des travailleurs et habitants posent problème à ceux qui fabriquent les écoquartiers. Ce problème traduit le hiatus entre la figure imaginaire de l’usager escomptée par la fabrication et la réalité des pratiques sociales régulées par les usages. Il indique le caractère socialement subversif de la production d’innovations techniques écologiques et par là même l’existence de nouvelles attentes sur les pratiques sociales.

Mots clés : Urbanisme, écoquartier, habitat, usage, fabrication, logement, innovation.

Liens de téléchargement sur l’archive ouverte : http://tel.archives-ouvertes.fr/tel...

Langue de l’ouvrage