Accueil du site > Centres de ressources > Développement durable > Actualités > 19/05/2014 réenchanter le monde : l’architecture et la ville face aux grandes (...)

19/05/2014 réenchanter le monde : l’architecture et la ville face aux grandes transitions

Sous la direction de Marie-Hélène Contal

Réenchanter le monde accompagne l’exposition éponyme, qui se tiendra à la Cité de l’architecture et du patrimoine du 21 mai au 6 octobre 2014. Paru le 19/05/2014 aux éditions Alternatives.

Avec les contributions de : C. Alexander, A. Aravena, B. Aronson, T. Cruz, G. Debrun MDW, A. Freear et E. Barthel Rural Studio, J. Frenzel Vatnavinir, K. Low, P. Madec, G. Mazzanti, J. Revedin, S. Rintala et D. Eggertson, P. Samyn.

Pour les 12 architectes contributeurs de cet ouvrage – prix lauréats des Global Awards –, être architecte consiste à produire des objets en étant concerné par l’état réel du monde habité : sur-consommation des ressources, misère de l’habitat populaire, violence d’une urbanisation mondiale livrée aux seules forces du marché. Ils se distinguent aussi d’une mouvance écologiste qui peine à convaincre le monde, à cause de son catastrophisme et de son manque de projet face à cette urbanisation générale inéluctable. Parce qu’ils sont architectes, eux veulent au contraire reconstruire un projet de civilisation urbaine, à partir du monde tel qu’il est, pour réenchanter la condition humaine. En affirmant l’action transformatrice de l’architecture. En reprenant place dans le débat philosophique et politique sur la conduite du monde. En reprenant contact avec les scientifiques et les chercheurs qui travaillent sur les grandes transitions. En réoccupant le terrain plus concret du chantier, pour lutter pied à pied contre les forces de la destruction -des sociétés, des ressources, des cultures... Non, disent-ils, l’architecte n’est pas condamné à devenir le designer du stade terminal de la consommation. Ces constructeurs ne proposent rien moins qu’un nouvel horizon humaniste de l’architecture. Pour réenchanter le monde habité, générosité et talent ne suffisent pas : les préalables sont une analyse tranchante du réel, un horizon philosophique et scientifique renouvelé, un engagement.