Accueil du site > Centres de ressources > Démarches participatives > Actualités > 16-21/10/14 - Festival « L’Envers de la ville »

16-21/10/14 - Festival « L’Envers de la ville »

Cinéma La Clef, 34, rue Daubenton Paris(75005)

Le festival « L’Envers de la ville » se déroulera du 16 au 21 octobre 2014 au cinéma La Clef. Il propose un voyage dans les coulisses des villes, de leur administration et des actions des habitants. Il montre comment la ville est animée de mouvements non officiels qui structurent son organisation au jour le jour, aussi bien du point de vue des citadins que de celui des gouvernants. Sur différents continents, ce sont intrigues, arrangements, manœuvres et résistances en contexte urbain qui seront montrées lors du festival. A travers des fictions, des documentaires, il propose une réflexion sur les coulisses du pouvoir, les alliances et les conflits qui font la ville. Afin d’approfondir ces questions, les séances du soir seront suivies de tables rondes et de débats avec le public, animées par des chercheurs et des cinéastes spécialistes de ces questions.

Quatre thèmes structurent la programmation : les relations entre milieux d’affaires et milieux politiques (la collusion dans les projets urbains) ; le rôle de la loi et ses multiples contournements (la corruption des pouvoirs publics, les pratiques de lobbying, de clientélisme) ; les résistances des habitants face aux changements (évictions, réhabilitations et remaniements des espaces urbains) ; les pratiques de contrôle au jour le jour de la ville (l’accent sera mis sur le rôle de la police en particulier).

Ce festival offre donc un panorama du fonctionnement des villes et des pouvoirs urbains en dehors des règles officielles à travers le monde.

Focus programmation du lundi 20 octobre : Habiter et résister

18h30 : Dans les décombres (Qian men qian) d’Olivier Meys (2008) – France – Documentaire – 85 minutes. VOSTF.

  • Synopsis : À Pékin, les derniers hutong de Qianmen, ancien quartier populaire et véritable mémoire de la ville, disparaissent sous les coups de pelleteuses pour qu’un Pékin flambant neuf accueille les Jeux Olympiques. Les expropriations sont brutales, les indemnisations insuffisantes, les protestations vaines. La police veille, la presse est absente. Olivier Meys filme la colère, l’angoisse des habitants et la détermination d’une partie d’entre eux à rester jusqu’au bout, malgré les démolitions.

20h30 :Villa El Salvador. Les bâtisseurs du désert de Marina Paugam et Jean-Michel Rodrigo (2009) – France, Pérou – Durée : 52 minutes.

  • Synopsis : Villa El Salvador montre comment une résistance collective face à l’arbitraire de l’Etat a abouti à la création d’une utopie urbaine socialiste qui a surgi au milieu d’un désert situé au sud de Lima, voilà près de trente-cinq ans. Le film dépeint l’histoire de la construction de la ville par ses habitants et comment principe de réalité, pratique d’autogestion et principe de solidarité y ont servi de fondements normatifs. Tout y passe : du Sentier Lumineux infiltrant et s’attaquant à Villa El Salvador à la lutte des femmes pour l’égalité, ou encore les résistances des habitants pour que leur ville ne devienne pas une cité dortoir de Lima, mais une entité urbaine productive… Qu’en est-il de cette utopie aujourd’hui ?

21h30 : Débat animé par Sébastien Jacquot et Alexis Sierra, en présence d’Agnès Deboulet (Professeure au département Sociologie de l’Université Paris 8 – Vincennes – Saint-Denis), de Marina Paugam (réalisatrice de Villa El Salvador. Les bâtisseurs du désert).

Contacts : Jérôme Tadié : jerome.tadie@ird.fr Fabien Langeau : festival.envers@gmail.com

À télécharger