Accueil du site > Centres de ressources > Développement durable > Actualités > 14/03/16 - Le développement durable. Norme sociale ou projet politique (...)

14/03/16 - Le développement durable. Norme sociale ou projet politique ?

10ème journée de l’atelier Développement durable et “acceptabilité sociale", atelier thématique commun au GIS ReHaL et au réseau AC/DD, le lundi 14 mars 2016, 10h-16h30, au 118 / 130 avenue Jean Jaurès 75019 Paris Métro ligne 5 (arrêts Ourcq ou Laumière), 1er étage (en haut des escalators à gauche).

"Dans un monde où les questions liées à l’environnement naturel sont devenues un enjeu politique de première importance, on constate l’existence de plusieurs conceptions antagoniques de la nature. Le « développement durable » est l’une d’elle, mais nullement la seule. La démarche de développement durable assume la notion de développement et elle pose comme compatibles (voire synonymes), et non en opposition, ses trois piliers socio-économique, naturel et politique. Il existe un autre versant, néonaturaliste de la conscience écologique, qui porte en lui, à partir de l’idée de culpabilisation de l’action humaine passée et de l’affirmation que la nature produit des valeurs intrinsèques qui délivrent des injonctions aux sociétés, un projet de réorganisation de la vie politique sur la base de l’urgence, du sacrifice nécessaire et de la privatisation de l’action publique dans les « gestes » individuels. L’acceptabilité sociale apparaît alors comme une attitude typiquement technocratique venant d’un autre univers culturel mais entrant bien en phase avec ce projet. Elle s’oppose donc méthodologiquement à l’idée d’un développement durable qui serait désiré par les habitants-citoyens.

La question fondamentale qui est posée est donc de savoir s’il est possible d’intégrer la démarche de protection des environnements naturels dans une conception du politique qui conserve les acquis de la république démocratique et qui promeuve le citoyen comme un acteur et non comme un agent de la production de biens publics."

Cette séance de l’atelier sera organisée en deux temps : le matin, une réflexion générale sur les modèles de la nature ; l’après-midi, un approfondissement sur nature et politique en prenant le cas du climat.

Matinée (10h – 12h30)

Réflexion générale sur les modèles de la nature

  • Jacques LEVY [1] : « Quelles natures pour l’humanité ? Un enjeu politique »
  • Joëlle SALOMON CAVIN [2] : « Bonnes et mauvaises natures, l’exemple de la politique des parcs naturels en Suisse »

Après-midi (14h – 16h30)

Approfondissement sur nature et politique en prenant le cas du climat

  • Stefan AYKUT [3] : « Repolitiser des enjeux climatiques. Quelques réflexions à partir de la COP21 à Paris »
  • Martine TABEAUD [4] : « La rhétorique du changement climatique et la présupposition d’un climat idéal »

Voir l’événement sur le site du réseau ACDD.

À télécharger