Accueil du site > Centres de ressources > Espaces de travail > Documentation > Les dimensions cachées du travail en open space

Les dimensions cachées du travail en open space

Le cas de téléconseillers en centres d’appels
29 février 2016,

Vol. 58 - n°1 (janvier-mars 2016)

| Revues

Cet article s’intéresse aux modes d’investissement et de réalisation de l’activité au sein de plateformes téléphoniques ouvertes accueillant des téléconseillers regroupés sur des bureaux partagés

La tertiarisation de l’économie et le développement de modes d’organisation recherchant la transversalité des échanges s’accompagnent d’une redéfinition des espaces de travail.

L’aménagement des bureaux en open space s’est imposé ces deux dernières décennies comme une norme d’organisation spatiale du travail. Dans cet article, nous rendons compte des modes d’investissement et de réalisation de l’activité au sein de plateformes téléphoniques ouvertes accueillant des téléconseillers regroupés sur des bureaux partagés. Il s’agit de dépasser l’approche dominante dans les sciences sociales, privilégiant le travail sur l’espace, aux fins de développer une analyse du travail (de service) dans et avec l’espace. Dans cette perspective, nous montrerons que la constitution de significations et de marges d’autonomie ne relève pas seulement du réinvestissement d’un espace fonctionnel, mais aussi d’une action de superposition d’espaces de natures différentes : pratique, symbolique et sociale.

Type

mots-clés Espaces de travail

Langue de l’ouvrage

Texte intégral / résumé