Accueil du site > Centres de ressources > Démarches participatives > Documentation > La démocratie participative absorbée par le système politique local

La démocratie participative absorbée par le système politique local

29 octobre 2011,

Métropolitiques, le 29 octobre 2012.

| Articles scientifiques

"Alors que les dispositifs participatifs ne cessent de se multiplier, l’abstention aux élections locales n’a jamais été aussi forte. Loin de renouveler la « démocratie locale », les expériences de participation tendent plutôt à renforcer des pouvoirs locaux de moins en moins proches de leurs citoyens."

"La démocratie participative est devenue une norme de l’action publique locale. Chez les élus locaux, il est désormais considéré comme incontournable d’associer les citoyens aux décisions entre deux échéances locales et de le faire savoir. L’augmentation régulière de l’abstention aux élections, qui affaiblit la légitimité des élus, renforce encore la prégnance de « l’impératif participatif » qui a saisi l’ensemble des pouvoirs locaux. Alors même que les contraintes juridiques qui poussent les élus à favoriser la participation de leurs administrés sont faibles, on assiste à une véritable prolifération de dispositifs de natures diverses qui s’accumulent, souvent sans véritable cohérence, à des échelles territoriales multiples. L’heure est à l’innovation, à l’expérimentation et au bricolage de nouveaux outils."

Plan de l’article

  • La démocratie participative est essentiellement locale
  • Des initiatives floues et descendantes
  • Des objectifs multiples et souvent indirectement démocratiques
  • La démocratie locale reste essentiellement représentative
  • La démocratie locale, illisible, est devenue une démocratie de l’abstention
  • La démocratie participative absorbée par la représentation

Voir l’article en ligne sur le site de la revue

Texte intégral / résumé

Langue de l’ouvrage