Accueil du site > Centres de ressources > Développement durable > Documentation > Le problème de l’acceptation des éoliennes dans les campagnes françaises : (...)

Le problème de l’acceptation des éoliennes dans les campagnes françaises : deux exemples de la proximité géographique

1er janvier 2011,

Dossier "Proximité et environnement", Développement durable et territoires, 2006

| Articles scientifiques

"La protection du paysage et le changement climatique font l’objet en France d’une attention de plus en plus accrue. La production d’énergie électrique à partir de l’énergie du vent pourrait contribuer aux efforts pour la lutte contre le changement climatique. Cependant, la présence des éoliennes dans la campagne française est la source de conflits, que l’on peut analyser en termes de proximité géographique. L’impact visuel des éoliennes, fait l’objet d’une réflexion de la part des riverains de parcs éoliens et de la part de l’administration française. Le processus de concertation montre comment cette proximité peut devenir "recherchée"."

"Aujourd’hui, la campagne française est un espace très sollicité, terrain d’enjeux de plus en plus divers et conflictuels : de simples conflits de voisinage aux luttes contre l’enfouissement des déchets radioactifs, en passant par des destructions de champs de plantations d’OGM et des revendications pour la protection du paysage. L’arrivée de la nouvelle industrie éolienne dans la campagne française est un autre exemple de conflit consécutif à l’usage de la ressource naturelle qu’est l’espace. La particularité de ce conflit provient de ce que les arguments écologiques se retrouvent dans les deux camps protagonistes : les pro et les anti-éoliens. D’un côté, les éoliennes sont susceptibles d’apporter une réponse au problème de l’effet de serre et au changement climatique qui en découle. D’un autre côté, les éoliennes – des objets industriels de taille considérable (plus de 100 mètres) – sont des éléments concrets, visibles et palpables par tous, qui investissent le paysage rural. L’impact du progrès technologique sur le paysage français est manifeste depuis le début du 19e siècle. Devant l’ampleur du phénomène de modification du patrimoine naturel et architectural, marqué par la rapidité et la fuite en avant, propres à l’ère industrielle, la société française tente depuis quelques décennies de freiner la progression de l’impact néfaste de l’industrie et de l’agriculture en créant des zones de protection ou plus récemment en imposant des normes aux bâtisses et autres éléments agricoles."

PLAN DE L’ARTICLE

  • Le contexte national : vers une ouverture de la question énergétique au public
    • La production énergétique : une diversification difficile
    • Les élus locaux chargés d’une nouvelle responsabilité : l’énergie
  • L’accueil de l’industrie éolienne à la campagne
    • Une concertation manquée lors de l’élaboration d’un schéma éolien de l’Ardèche
    • Une concertation réussie dans la communauté de communes du Haut-Vivarais (07)
  • Les éoliennes modifient l’espace et les distances

Voir l’article en ligne sur le site de la revue

Texte intégral / résumé

Langue de l’ouvrage

mots-clés Développement durable