Accueil du site > Centres de ressources > Développement durable > Documentation > Végétaliser les villes : une question ancienne ?

Végétaliser les villes : une question ancienne ?

7 octobre 2019,

Recensement de l’ouvrage "La Ville végétale. Une histoire de la nature en milieu urbain (France, XVIIe-XXIe siècle)", Charles-François Mathis et Émilie-Anne Pépy, Métropolitiques, 7 octobre 2019.

| Articles scientifiques

"À partir de cas français très documentés, La Ville végétale resitue les discussions sur la végétalisation des espaces urbains dans une perspective de longue durée. Le regard des historiens éclaire les pratiques et les discours contemporains sur le sujet, en leur apportant une contextualisation nécessaire."

"À l’heure où de nouveaux programmes de végétalisation voient le jour dans les villes françaises, l’ouvrage de Charles-François Mathis et Émilie-Anne Pépy arrive à point nommé. La Ville végétale dresse un panorama des sujets traitant de la nature en ville, au cours de l’histoire française. Plus précisément, les auteurs s’intéressent à l’évolution du rapport social à la présence de la végétation dans les espaces urbains. Ils entendent essentiellement étudier la « nature végétalisée », c’est-à-dire la nature « à l’exclusion […] des éléments – eau, air, terre – et des animaux » (p. 12). Leur terrain d’enquête est la ville et plus particulièrement les grandes villes françaises, d’après les documents et exemples cités.

En mobilisant une grande diversité de sources : textes, articles scientifiques, poèmes, illustrations, extraits de livres, plans, cartes et cartes postales, l’analyse rend compte des débats qui animent la société française sur les manières de concevoir le végétal en ville, depuis le XVIIe siècle. Ce qui est surprenant et séduisant à la lecture de cet ouvrage, c’est que, sans l’annoncer, les auteurs soulignent avec beaucoup de précisions et d’exemples la permanence des questions que pose le végétal en ville. Outre la présence jugée désirable ou inconvenante des arbres et des plantes, ils décrivent leurs fonctions sociales et récréatives, leurs effets thérapeutiques, la manne économique qu’ils peuvent constituer. On se demande donc parfois, à la lecture de ce livre, ce qu’il y a de nouveau aujourd’hui dans la ville végétale et dans les attitudes sociales à son égard."

PLAN DE L’ARTICLE

  • Désirs et discordes autour de la nature végétalisée
  • L’espace vert, scène sociale
  • Le végétal, signe de puissance et facteur d’attractivité urbaine
  • La ville jardinée comme enjeu de la transition écologique

Voir l’intégralité de l’article sur le site de la revue

Texte intégral / résumé

mots-clés Développement durable