Accueil du site > Centres de ressources > Développement durable > Documentation > Les initiatives de transition comme facteur de développement des capacités (...)

Les initiatives de transition comme facteur de développement des capacités territoriales d’adaptation aux effets des changements climatiques

20 juin 2019,

Thèse de doctorat de l’Université Paris-Saclay en Aménagement, architecture, effectuée au sein de l’École doctorale Sciences de l’Homme et de la Société SHS au sein de l’Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines sous la direction de Jean-Paul Vanderlinen. Thèse soutenue le 20 juin 2019.

| Travaux universitaires

"Afin de répondre aux enjeux sociaux d’adaptations aux effets des changements climatiques, cette thèse participe à la compréhension des processus de développement de capacité d’adaptation. L’objet d’étude principal porte sur les dynamiques citoyennes spontanées de transition. Il s’agit de groupe de citoyen souhaitant agir localement pour le développement de leur territoire de manière cohérente autour de valeurs partagées.Cette thèse contribue à démontrer l’émergence et le développement de pratiques sociales innovantes, assimilable à des innovations sociales dans des arènes de transition reproduisant les caractéristiques des niches, espace protégé et restreint encourageant l’incubation."

"Ces innovations sociales, favorisé par la mise en réseau, la cohésion et le partage de valeurs contribuent au développement de capacité d’adaptation à travers une volonté de transmission, des pratiques d’essaimage et une dynamique globale d’inclusion.Concrètement, cette étude porte sur deux initiatives de transition semblable dans leurs intentions et différentes par leur histoire. Elles participent à considérer une nouvelle dynamique de société à la fois spontanée, autonome et inclusive. En se positionnant ni "contre" le territoire et ses institutions, ni "sans" eux, ces initiatives de transition représentent des alternatives remarquables pour conduire vers des sociétés plus coopératives et davantage capables de s’adapter aux effets des changements climatiques."

SOMMAIRE

Partie 1 : Contexte

  • Chapitre 1. De l’adaptation aux capacités d’adaptation
    • L’adaptation comme modalité de réduction des vulnérabilités
    • Adaptation à moyen-terme : processus de renforcement et capacités d’adaptation
    • Transformation profonde : adaptation sur le long terme
  • Chapitre 2. Les dynamiques de transition
    • Processus de transition : de l’approche MLP aux innovations sociotechniques
    • Gouvernance et management de la transition
    • Les mouvements de la transition
  • Chapitre 3. Cadre et moyens d’analyse de l’adaptation et de la transition
  • Les défis méthodologiques à relever
  • La collecte et le traitement des données en phénoménologie
  • Les apports de la méthode inductive

Partie 2 : Méthode

  • Chapitre 4. Première itération : spécificités de notre sujet de recherche
    • Nos besoins de données
    • Notre échantillonnage face à la spécificité de notre sujet
    • Notre cadre de collecte de données
  • Chapitre 5. Premiers résultats : spécificités de nos terrains de recherche
    • Apport analytique de la théorisation ancrée
    • Analyse de Trièves en transition et premiers résultats
    • Analyse de Crozon en transition et premiers résultats
    • Analyse des terrains complémentaires et premiers résultats

Partie 3. Résultats et discussions

  • Chapitre 6. Comment les acteurs de la transition analysent-ils la dynamique dans laquelle ils sont engagées ?
    • Les acceptions de la transition
    • Les terrains d’études sélectionnés pour conduire l’analyse exploratoire de la transition
    • Les déclencheurs de la mobilisation collective
    • L’adéquation entre les valeurs et les actions mises en place dans une dynamique de transition
    • Les conséquences non anticipées, voies de pérennisation de la dynamique de transition ?
    • Relations positives et négatives entre dynamique d’adaptation et dynamique de transition
  • Chapitre 7. De quelle manière les niches de transition favorisent-elles la transmission d’innovation sociale de transition et plus généralement de capacité d’adaptation ?
    • Les initiatives de transition rencontrées
    • Caractéristique de niche et apports des initiatives de transition dans ce contexte
    • La transmission et l’émergence dans et au-delà de la niche
    • Similitudes et différences entre transmission d’innovation sociale et transmission de capacité d’adaptation
    • La transmission comme facteur d’émergence de capacités territoriales d’adaptation aux effets des changements climatiques

Voir l’intégralité sur la thèse sur le site de Hal archives ouvertes