Accueil du site > Centres de ressources > Développement durable > Documentation > La qualité environnementale urbaine

La qualité environnementale urbaine

Prendre en compte les représentations et les pratiques sociales des habitants dans la fabrique urbaine, l’exemple toulousain
13 septembre 2018,

Thèse de doctorat de l’Université Toulouse - Jean Jaurès en Architecture, aménagement de l’espace, effectuée au sein de l’École doctorale Urbanisme et Aménagement au sein du Laboratoire Interdisciplinaire Solidarité, Sociétés, Territoires (LISST) sous la direction de Marie-Christine Jaillet et Sinda Haouès-Jouve. Thèse soutenue le 13 septembre 2018.

| Travaux universitaires

"Dans les villes françaises, les évolutions récentes en matière de conception urbaine ont rendu incontournable la reconstruction de la ville sur elle-même dans le respect de son environnement. La ville doit désormais être de bonne qualité environnementale urbaine. Même si cela semble aujourd’hui une évidence, la fabrique urbaine de la qualité environnementale pose encore question car c’est une notion multi interprétée dans le champ scientifique comme dans le champ opérationnel.Cette thèse en urbanisme et aménagement inscrite dans le champ de la géographie sociale, porte sur les multiples acceptions de la qualité environnementale urbaine. Elle questionne en particulier la prise en compte des acceptions qu’en ont les habitants dans les projets urbains à Toulouse."

"La thèse s’appuie sur une enquête de terrain par parcours commentés menée auprès d’habitants d’un quartier soumis à de fortes nuisances environnementales, et par entretiens semi directifs auprès de professionnels toulousain du projet urbain. L’enquête de terrain a été complétée par une analyse de documents sur les cadres politique, réglementaire et institutionnel qui régissent la fabrique urbaine.La thèse montre que même si les habitants et les professionnels du projet urbain partagent une dimension subjective et expérientielle de la qualité environnementale urbaine, les conditions politique, règlementaire et institutionnelle de la fabrique urbaine ne permettent pas vraiment de la prendre en compte dans les projets urbains. La thèse ayant aussi comme objectif opérationnel de participer à améliorer la fabrique de la qualité environnementale urbaine, elle propose un prototype d’outil interdisciplinaire et participatif d’aide à sa conception destiné aux professionnels du projet urbain."

SOMMAIRE

Introduction générale

  • Intégrer une notion flottante dans la fabrique urbaine
  • Dans quelles mesures les acceptions des habitants sont-elles prises en compte dans les projets urbains à Toulouse ?
  • Un quartier d’étude toulousain en situation d’inégalité environnementale
  • Des enquêtes in situ sur les acceptions des habitants
  • Une enquête sur les acceptions des professionnels de l’urbanisme impliqués dans les projets urbains
  • Une enquête sur les cadres politique, règlementaire et institutionnel

Chapitre 1 : La dimension subjective et expérientielle des représentations et des pratiques des habitants

  • Des représentations de la qualité environnementale urbaine au service de la qualité du cadre de vie
  • Des attitudes différenciées face aux composantes physiques de la qualité environnementale urbaine

Chapitre 2 : Des représentations interdisciplinaires mais une pratique professionnelle restreinte chez les professionnels du projet urbain

  • Des représentations interdisciplinaires intégrant une dimension subjective et expérientielle
  • Une prise en compte restreinte dans les projets urbains de Toulouse Métropole
  • Des professionnels pourtant engagés à prendre en compte une qualité environnementale urbaine interdisciplinaire

Chapitre 3 : Des cadres politique, règlementaire et institutionnel qui font obstacles à la prise en compte d’une qualité environnementale urbaine interdisciplinaire

  • Une ambition environnementale locale ambiguë
  • La faiblesse de la règlementation environnementale nationale et locale sur les espaces publics
  • L’existence de cadres incitatifs qualitatifs en matière de qualité environnementale urbaine
  • De fortes logiques institutionnelles limitantes

Chapitre 4 : un outil de médiation des différentes acceptions de la qualité environnementale pour sa fabrique dans les projets urbains

  • Des contraintes du projet urbain qui incitent à l’utilisation d’un outil d’aide à la conception de la qualité environnementale urbaine
  • Une culture du projet urbain encore fragile influencée par les logiques politiques et institutionnelles
  • Un outil interdisciplinaire et participatif d’aide à la conception de la qualité environnementale urbaine

Conclusion générale : Le défi de la fabrique tri dimensionnelle de la qualité environnementale urbaine

Voir l’intégralité de la thèse sur le site de Hal archives ouvertes

Texte intégral / résumé

Langue de l’ouvrage