Accueil du site > Centres de ressources > Démarches participatives > Documentation > La place de la concertation dans la mise en oeuvre de projets urbains (...)

La place de la concertation dans la mise en oeuvre de projets urbains durables à travers l’exemple de l’agglomération parisienne

Territoires, acteurs, représentations
25 avril 2018,

Thèse de doctorat de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne en Géographie, Sciences de l’Homme et Société, effectuée au sein de l’École doctorale de géographie de Paris (ED 434) au sein de l’Unité Mixte de Recherche Ladyss sous la direction de Pierre Pech. Thèse soutenue le 25 avril 2018.

| Travaux universitaires

"Depuis Rio 1992, la concertation est devenue une pratique politique et sociale incontournable. Elle répond à une demande des citoyens de participer au débat public, à la prise de décision, à la gestion locale et à la fabrique de la ville. La concertation, devenue réglementaire et réunissant une pluralité d’acteurs, est le lieu et le moment où se posent des enjeux de gouvernance, de gestion territoriale et de durabilité urbaine. La thèse cherche à répondre aux questions suivantes : dans quelles mesures les processus de gouvernance, mis en pratique par la concertation et issus des politiques publiques environnementales, sont-ils efficaces dans les stratégies d’aménagement territorial ? Comment mesurer les effets de ces processus ? Quels rôles ces processus jouent-ils dans l’élaboration des modes d’habiter des territoires ?"

"La méthodologie mise en œuvre s’est appuyée l’observation de réunions de concertation. Les enquêtes ont été menées dans des territoires de la Métropole du Grand Paris qui se transforme sous l’effet de la métropolisation du territoire et de l’application des principes de durabilité urbaine. L’enquête a permis de mettre en regard les représentations des habitants et celles des porteurs de projet quant à l’évaluation de la participation, aux objets qui font territoire et aux représentations spatiales. Cette confrontation des représentations souligne les dissonances et les points de rencontre entre ces catégories d’acteurs. Un autre volet de la thèse a tenté d’appréhender la motivation des habitants à la participation, leurs attentes et leurs pratiques spatiales. À l’issue de ces enquêtes, il apparaît que la « fabrique de la ville » ne peut désormais se faire sans les habitants - usagers qui veulent être informés des projets urbains et entendus par les porteurs de projet. Cependant, quand la concertation est prise au sérieux par tous les acteurs, elle tend à répondre au mieux aux principes de la durabilité urbaine."

SOMMAIRE

  • Première partie : La participation des habitants à des projets urbains durables peut-elle être une réponse à la crise urbaine ?
  • Deuxième partie : Participation et territoire : quels enjeux du territoire des acteurs publics à l’acteur sont révélés lors de la concertation ?
  • Troisième partie : Entrer dans les réunions : partitions et dissonances
  • Quatrième partie : Les habitants dans les dispositifs participatifs. Les apports d’une enquête par questionnaire

Lire l’intégralité de la thèse sur le site Hal archives ouvertes

Texte intégral / résumé

mots-clés Démarches participatives