Accueil du site > Centres de ressources > Espaces de travail > Documentation > La naissance de l’industrie à Paris entre sueurs et vapeurs, 1780-1830

La naissance de l’industrie à Paris entre sueurs et vapeurs, 1780-1830

2007,

Editions Champ Vallon, collection "milieux", Seyssel, 2007.
Cote : EAE 431

| Livres

L’auteur rend compte d’une étude historique détaillée de l’évolution de diverses activités artisanales et industrielles qu’a connue Paris entre 1780 et 1830, donc avant de devenir une capitale industrielle d’Europe occidentale.

Du fait de l’humidité ambiante et de la fermentation de matières organiques dans le sous-sol et la nappe phréatique, Paris est la principale productrice de salpêtre. De plus, de nombreuses matières premières (peaux, graisses, os, sang, grains, chiffons, poils, verre, ferraille, cendres) sont collectées, triées et transformées dans les ateliers de divers artisans (corroyeur, amidonnier, hongroyeur, chandelier, boyaudier, fondeur, étameur, plombier). Parallèlement, à l’initiative de l’État et afin de rendre le pays moins dépendant des importations de soude, d’acide, de céruse, de cuivre, de fonte et d’or, de nombreuses nouvelles activités manufacturières se développent. Enfin, dans les années 1820, se développe la mécanique. L’auteur rend également compte des problèmes environnementaux associés à ces développements : pollution de l’air d’origine organique et minérale, conséquences sur la santé, plaintes des citadins.

Type

Langue de l’ouvrage