Accueil du site > Publications du LET > L’architecture à l’épreuve de nouvelles pratiques socioculturelles

L’architecture à l’épreuve de nouvelles pratiques socioculturelles

Un imaginaire créateur renouvelé ?
2012,

In Pesqueux (Y.) et Bertin (G.), Imaginaires, savoirs, connaissance, colloque du CNAM des Pays de la Loire, éd. du Cnam Pays de la Loire, Angers, 2012.

| Communications avec actes

Aujourd’hui, des architectes s’organisent sous la forme d’associations, avec des urbanistes, des artistes et des professionnels de l’éducation, pour intervenir dans le cadre de projets d’aménagement et de projets urbains, auprès d’habitants et d’établissements scolaires et périscolaires, ou encore dans le cadre de résidences artistiques. Dans ces contextes divers, les architectes développent des pratiques s’appuyant sur leur formation d’origine et appelant d’autres domaines de compétences tels que, par exemple, l’éducation, la médiation ou la performance artistique.

Une professionnalité spécifique se dessine à partir de la mise en question des compétences traditionnelles des architectes et, plus généralement, de l’architecture en tant qu’activité artistique, technique et intellectuelle. Cette professionnalité résulte de savoirs et savoir-faire renouvelés à partir de l’actualisation de l’imaginaire social des architectes (sous l’impulsion d’un idéal « démocratique » de l’architecture) et d’une expérience originale dans le champ (élaborer un espace de travail avec le public).

4ème de couverture

Langue de l’ouvrage

Types de publications