Accueil du site > Publications du LET > Ergotopiques

Ergotopiques

Sur les espaces des lieux de travail
septembre 1999,

Octarès, Toulouse, septembre 1999, 236 p.
Cote : eae285, disponible à la Bibliothèque ENSAPLV.

| Ouvrages scientifiques

Quel qu’il soit, le travail exige toujours au moins un lieu. Ce lieu est un élément essentiel de la situation de travail. Alors que l’on parle de plus en plus souvent de télé-travail, de bureaux du futur, d’espaces partagés, voire de nomadisme des travailleurs, comprendre ce qui se joue dans l’espace qui accueille l’activité de travail, comment il agit sur elle et comment il est modifié, matériellement ou symboliquement, par cette activité, semble d’autant plus nécessaire que l’intelligibilité de l’espace, comme celle du travail, n’est pas immédiate. Nous y sommes trop profondément immergés pour pouvoir le penser comme un objet extérieur. D’ailleurs, est-ce un objet ? En quoi nous est-il extérieur ? Comment pouvons-nous le considérer avec objectivité ? En effet, dans cette détermination particulière qu’est un lieu de travail, l’espace peut être saisi selon de nombreux points de vue. Il est aussi bien celui où est prévu que le travail s’effectue et qu’il faut parfois changer pour pouvoir travailler, celui qui environne le travailleur et qui porte les conditions physiques et, en partie au moins, sociales de son travail, celui dans lequel se forment ses communications avec son entourage, celui du groupe, équipe, service, atelier avec lequel il travaille. C’est aussi un espace qui ne lui appartient pas, mais que possède l’entreprise dont il est salarié, sur lequel il n’a que peu de prise et moins encore de droits. Pour l’entreprise qui l’emploie, au moins pour sa direction, l’espace a un autre statut, d’autres rôles. Il représente un coût, d’achat ou de location, d’entretien, éventuellement de transformation. Il peut aussi former un patrimoine. Il est un support fonctionnel de la production. Il participe à la structuration des relations entre les personnes et entre les groupes, à la mise en place, à la visibilité et à la stabilisation de l’organisation. Il devient, à travers son architecture, une certaine présentation de soi, vers le personnel comme vers l’extérieur. Plutôt que de chercher à construire une synthèse fortement charpentée de ces multiples facettes ou une thèse formalisée sur les enjeux qui s’y rencontrent, les articles rassemblés ici opèrent par éclairages successifs, allant d’un aspect à l’autre tout en se préoccupant de les articuler, et proposent plus volontiers des questions que des doctrines. Relevant d’une stratégie d’attention mise à l’épreuve de la durée, leur réunion cherche à pénétrer la complexité du domaine par les voies d’occasions qui s’ouvrent à elle. Se préoccupant du sens des choses plutôt que de techniques à appliquer, elle peut former une sorte d’introduction à la question des lieux de travail, enrichir un souci déjà acquis de ce qui fait question dans l’espace ou dans le travail par la rencontre avec l’autre terme, ou ouvrir un dialogue, éventuellement une confrontation, avec d’autres approches du même objet.

Table des matières

Avant-propos


Première partie
DEMARCHES

- L’espace usinier
- Plutôt la topologie
- L’espace comme technique ?
- La gestion des espaces en entreprise


Deuxième partie
CES LIEUX ONT UNE HISTOIRE ET UN AVENIR

- Evolution de la production et du travail, transformations dans l’architecture des entreprises.
- Des formes et des images : les entreprises s’in-forment et se représentent
- L’immobilier tertiaire et ses modèles.
- Un espace de travail sans lieu de travail


Troisième partie
LA CONCEPTION DES LIEUX DE TRAVAIL

- Espace, communications interpersonnelles et architecture dans les lieux de travail
- Architecture hospitalière : constats et orientations
- Du schéma à l’espace, concevoir des espaces de travail
- Programmation et gestion des espaces d’entreprise
- Conflits et confusions lors de la conception d’espaces de travail


Quatrième partie
ESPACES DE TRAVAIL ET ERGONOMIE

- Espace et ergonomie : éléments pour une rencontre
- Architecture et conditions de vie
- Handicap et architecture des lieux de travail : l’exemple de Samhall
- Ergotecture et archinomie : l’impossible mélange du même et de l’autre
- L’espace, l’organisation, le sujet

Ouvrage disponible aux éditions Octarès
consultable à la Bibliothèque ENSAPLV

Langue de l’ouvrage

types de publications