Accueil du site > Publications du LET > De l’économie des pratiques à l’écosophie

De l’économie des pratiques à l’écosophie

Renouvellement de pratiques dans le champ de l’architecture
4 avril 2009,

Colloque "Ethiques et mythes de la création", journée "Enjeux de la création sur les territoires", Plateforme Créativités et Territoires (Institut Atlantique de l’Aménagement des Territoires et Institut Charles Cros), Maison des Sciences de l’Homme Paris-Nord, 2-4 avril 2009.

| Communications sans actes

Des associations regroupant des architectes avec notamment des sociologues, des géographes, des urbanistes et des artistes (comédiens, plasticiens,…) mettent en avant des démarches alternatives au processus traditionnel d’élaboration du projet architectural ou urbain. Elles privilégient des interventions sur les petites échelles permettant une maîtrise plus importante des habitants sur le projet. Ces collectifs réalisent un idéal de pratique démocratique qui s’appuie à la fois sur une économie des savoirs fondée sur la transversalité comme méthode d’intervention et à la fois sur une écosophie, une sagesse de l’habiter prise dans des bricolages processuels (cf. V. Marange) et des espaces relationnels. Le militantisme et la subjectivité semblent construire un nouvel espace économique de pratiques architecturales (reliées à l’économie sociale et solidaire) où une éthique spécifique participe au changement des valeurs traditionnelles du champ de l’architecture.

Types de publications

Langue de l’ouvrage