Accueil du site > Les auteurs > Leonet, Jennifer

Jennifer Leonet

Doctorante en Architecture, Urbanisme et Environnement, Architecte DE, DSA architecture et projet urbain

- Doctorante en Architecture, Urbanisme et Environnement "Les architectes face à l’impératif participatif dans les projets urbains durables : le cas des éco-quartiers", dir. : Jodelle Zetlaoui-Léger, Laboratoire Espaces Travail (ENSAPLV) UMR CNRS Lavue 7218, ED du CNAM (PRES héSam), depuis 2013.
- Chargée d’étude pour le LET-UMR CNRS Lavue 7218 (ENSAPLV) / Lab’Urba (IUP/UPEC), Paris-Créteil, 2012.
- Diplôme de DSA architecture et projet urbain à l’ENSAPLV, Paris, 2011-2012.
- Architecte DE, diplômée de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris La Villette, 2010.

Cette recherche se positionne dans la lignée des travaux effectués ces dernières années sur l’évolution des métiers et des professions de la production du cadre bâti. Depuis vingt ans, les problématiques environnementales et, plus largement, celles du développement durable, deviennent de plus en plus importantes et tendent à modifier progressivement les modes de production, ainsi que les cultures professionnelles, dans le champ de l’aménagement architectural et urbain.

La thèse s’appuie sur les résultats d’une recherche récente sur l’implication des habitants dans les projets d’écoquartiers, en France, montrant que ces opérations ont été l’occasion d’associer les habitants plus que d’habitude, en raison de leur caractère « durable ». Elle identifie également un nombre conséquent d’architectes, d’urbanistes et de paysagistes, impliqués dans des démarches de conception participative. Notre recherche a donc pour objet d’analyser les postures et les modalités d’exercice de ces concepteurs qui se retrouvent incités à ajuster leurs méthodes et leurs outils de travail dans une perspective d’ouverture et de démocratisation de leurs pratiques.

Les pratiques et les représentations de ces professionnels sont étudiées à partir d’un corpus conséquent d’écoquartiers, faisant l’objet, pour deux d’entre eux, d’une étude monographique, mais également au travers d’entretiens individuels de concepteurs ayant été impliqués dans des dispositifs participatifs dans le cadre de tels projets. Ces enquêtes complémentaires nous ont menées à l’élaboration d’une typologie permettant d’identifier les principales positions que peuvent adopter les concepteurs vis-à-vis de la participation dans les projets architecturaux et urbains.

Une majorité de ces concepteurs s’avèrent, aujourd’hui, disposés à travailler dans le cadre de démarches participatives, même s’ils n’y perçoivent pas les mêmes intérêts. Au-delà du cadre expérimental et un peu exceptionnel des projets d’écoquartier, s’ils ne sont pas appelés à collaborer avec les habitants par les maitres d’ouvrage, peu d’entre eux proposent la mise en place de dispositifs particuliers ou reconnaissent avoir acquis de nouvelles compétences en matière de participation. Par ailleurs, certains d’entre eux y voient l’occasion de redéfinir leur rôle dans le processus de projet par rapport à d’autres professionnels. Il s’engage ainsi un mouvement de reconfiguration de l’identité professionnelle des concepteurs par l’introduction d’une dimension plus participative du projet.

Mots-clés : métiers et professions, concepteurs, architectes, paysagistes, pratiques, compétences, participation des habitants, projet urbain durable, éco-quartier.

Leonet, Jennifer

Les publications

2 publications

Rapports de recherche et d’études

Travaux universitaires